dimanche 12 février 2012

Prêle givrée.

La rudesse de l’hiver accentue le graphisme très contemporain de cette vivace. Les longues tiges aériennes et cannelées prisonnières de ce bloc de glace semblent émerger de la préhistoire.



2 commentaires:

  1. Nous aussi on l'aime bien l'équisetum japonicum. Elle a ce côté primitif et sauvage, doublé d'une constance à toute épreuve.
    Une plante préhistorique constituée pour moitié de silice mais avec un design avant gardiste.

    RépondreSupprimer
  2. Très joli tableau pour faire honneur au gel mais aussi à la fantastique capacité de la nature d'y résister. 8)

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...